Un site emblématique

A deux pas du centre historique, le quartier Baud-Chardonnet renaît sur les terrains d’une ancienne friche industrielle, un temps fréquenté pour ses jardins familiaux et connu pour ses activités artistiques.

Mais le passé ouvrier a vécu. Les délaissés urbains ont gagné du terrain. Qui connaît ou fréquente Baud-Chardonnet aujourd’hui ? Des Rennais y passent. Peu s’y arrêtent.

Le centre s’étend

Déserté et méconnu, ce morceau de ville en devenir constitue un secteur stratégique du développement urbain de Rennes. A quelques minutes du centre historique, sa situation est idéale. Ses dimensions sont généreuses (35 ha). Ce qui en fait un site emblématique de la métropole de demain.

Sa vocation ? Permettre l’extension vers l’est du centre de Rennes, désormais à l’étroit dans son périmètre historique. La bonne idée ? Redécouvrir la Vilaine et les atouts nautiques de la capitale bretonne. 

Une île se dessine

D’un côté, la rivière. De l’autre, les voies ferrées. A la croisée des lignes de force du paysage rennais, Baud-Chardonnet émerge comme une île. Mais une île parfaitement reliée au reste de la ville grâce au pont Václav Havel, aux transports collectifs performants et à des liaisons douces agréables.

Baud-Chardonnet sera le dernier quartier créé ex-nihilo à Rennes pour accompagner l’accroissement de sa population avec une offre d’habitat variée et de qualité en cœur de métropole. Les espaces de nature au bord de l’eau, comme les nombreux équipements publics et commerciaux, feront battre le pouls du quartier.

Le fleuve refait surface

Dessiné au contact direct de l’eau, Baud-Chardonnet scellera les retrouvailles des Rennais avec leur fleuve - enfin révélé. L’aménagement du quartier permettra d’engager la reconquête de la Vilaine.

Il offrira à ses futurs habitants et à tous les Rennais un nouveau lieu d’animation et de loisirs au bord de l’eau, agrémenté de beaux espaces de promenade et de sites d’activités nautiques.